Depuis quelques années, le jardinage connaît un renouveau. Que ce soit en ville ou à la campagne, creuser, planter et semer soi-même est à nouveau en vogue et les jardins familiaux, qui étaient autrefois l’incarnation du philistinisme, sont plus recherchés que jamais, en particulier par les jeunes. C’est une évolution positive, notamment parce que le jardinage ne produit pas seulement de la verdure fraîche, mais aussi une bonne dose de bien-être.

Le jardinage nous détend

La charge de travail d’Angela Merkel n’est certainement pas à envier. Réunions de cabinet, événements de la campagne électorale ou voyages à l’étranger – l’emploi du temps de notre chef de gouvernement est toujours plein à craquer, ce qui lui laisse peu de temps pour respirer. Mais lorsque la chancelière a envie d’un peu de calme après une journée agitée, elle sait exactement où le trouver : « C’est dans le jardinage que je trouve la détente dans le quotidien épuisant de la politique », a révélé la Chancelière allemande sur son site web.

Quiconque a déjà pris une pelle en main et « labouré » son jardin sait exactement ce que notre Chancelier entend par là. Le parfum des plantes en fleurs, les nombreuses couleurs et les sons apaisants de la nature ont un effet relaxant sur de nombreuses personnes et vous font oublier pour un instant le stress de la vie quotidienne. Pour de nombreux jardiniers amateurs, le travail dans leur oasis de verdure revêt également une sorte de caractère méditatif. Planter, semer, creuser la terre avec ses mains ou tondre la pelouse peut créer une humeur positive et détendre le corps et l’esprit.

Le jardinage nous fait bouger

Outre le facteur détente, l’activité physique n’est pas non plus négligée dans le jardinage. Ainsi, le corps entier est en mouvement et beaucoup de muscles sont renforcés. Le soulèvement, la poussée, le creusement et la flexion qu’implique le jardinage sont comme une petite séance d’entraînement. L’activité physique augmente donc, au même titre que la consommation de calories.

La possibilité d’avoir des fruits frais et des légumes biologiques

En plus de tous les facteurs physiques et mentaux positifs que le jardinage au grand air peut apporter, il existe un autre effet secondaire extrêmement agréable : le jardinage rend notre nature à nouveau tangible. Les passionnés de jardinage qui cultivent avec amour leurs plates-bandes peuvent virtuellement regarder leurs plantes pousser et se fournir en fruits et légumes frais.

Qu’il s’agisse de carottes, de tomates, de fraises ou de framboises fraîchement cueillies, ceux qui cultivent leurs propres produits sont récompensés par des produits frais et n’ont pas à se demander si des produits chimiques nocifs ont été utilisés pour la fertilisation. Et comme nous le savons tous, les produits du terroir ont toujours meilleur goût. Dans cette optique, prenez la pelle !