jardinage

L’idée de vous mettre au jardinage vous titille mais vous ignorez par où commencer ? Sachez qu’en maîtrisant quelques règles de base, vous garantissez une progression rapide. Cette activité divertissante risque de vite se transformer en véritable passion. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour les débutants.

Conseil n°1 : Apprenez les spécificités de votre région

Si certains sont conscients qu’à chaque plante ses propres conditions de culture, d’autres continuent à ignorer cette évidence. Pourtant, l’une des premières leçons qu’on vous apprend dans une formation de jardinerie en ligne, c’est que tout ne pousse pas partout. Les caractéristiques du sol sont donc déterminantes pour le développement de votre végétation qu’il s’agisse d’arbres fruitiers, de légumes ou de plantes à fleurs. Examinez alors les propriétés de votre jardin et son orientation par rapport aux rayons du soleil. De cette manière, vous aurez une idée plus claire sur les limites de votre sol et ce qui ne pourrait jamais s’y développer. Cela vous évitera une perte de temps inutile. Demandez alors conseil à un proche qui s’y connait en jardinage. Vous pouvez aussi vous inscrire à une formation sur Internet. Veillez à en choisir une qui s’adresse aux novices.

Conseil n°2 : Testez la terre

Plutôt que de vous jeter les yeux fermés sur les engrais, prenez le temps de bien analyser le sol. Envoyez alors un échantillon de terre à la pépinière la plus proche. Vous pouvez aussi vous procurer une trousse d’analyse vendues dans les magasins de jardinage. Il s’agit là de l’un des accessoires de jardin qui pourrait vous éviter beaucoup d’erreurs. Que vous ayez opté pour la première option ou la suivante, vous obtiendrez la composition détaillée de votre sol, le taux de ph et de nutriments. En fonction de l’acidité ou de l’alcalinité de la terre, vous choisirez les plantations qui y conviennent le mieux. Ces caractéristiques vous amèneront à bien choisir votre végétation en privilégiant celles qui nécessitent le taux de ph présent par votre sol. L’examen de la texture du sol est également recommandé. En effritant de la terre entre vos doigts, vous conclurez si vous avez une composition argileuse ou dure.

Conseil n°3 : Choisissez des plantes faciles

Si les débutants commencent leur parcours d’apprentissage par les légumes, cela ne relève pas du pur hasard. Les légumes sont, en effet, faciles à cultiver et à entretenir contrairement aux plantes décoratives qui requièrent plus d’effort et de temps. Le problème lorsqu’on choisit des végétaux avec un mode de développement et de culture particulier, vous devez attendre plusieurs mois pour observer les résultats. Si l’expérience est vouée à l’échec, il y a de fortes chances qu’elle ne vous enlève le goût du jardinage et vous décourage de réessayer. Parmi les légumes avec une faible fréquence d’arrosage et d’entretien, nous pouvons citer les courgettes et les tomates. Choisissez des pots de fleurs ou des plantes aromatiques que vous voyez partout dans votre région. Si elles connaissent un tel engouement, c’est parce que le sol s’y prêtent et que les jardiniers privilégient souvent les végétaux qui nécessitent peu d’interventions.

Conseil n°4 : Structurez votre jardin

Respecter l’espace nécessaire à chaque plante pour se développer est essentiel. Pourtant, beaucoup de novices, pris d’un élan de motivation, surpeuplent leur jardon en finissent par créer un encombrement qui peut s’avérer néfaste. Non seulement cela compromet leur développement mais il complique aussi l’entretien et l’usage des outils de jardinage. Commencez alors par effectuer des recherches détaillées sur la taille des plantes et l’espace dont elles ont besoin. Sachez que les plantes dont la durée de vie est supérieure à 2 ans doivent être espacées de 40 centimètres. Structurez alors votre terrain en tenant compte de ce paramètre. Les plantes rampantes et courtes devraient prendre place sur les bords du jardin et vers l’avant et les végétations avec un potentiel de croissance en hauteur vers l’arrière.

Conseil n°5 : Utilisez un calendrier

Prévoyez un calendrier pour noter clairement les périodes d’hivernage et de développement. Toutes les saisons doivent correspondre à des tâches spécifiques. Le printemps est le moment idéal de fertiliser les plantes à une fréquence d’environ 8 semaines. Sachez qu’en été, il est déconseillé de planter en raison des hautes températures et de l’intensité des rayons solaires. Pendant la saison automnale, il faudra tailler les arbustes et les arbres. Cette période est aussi parfaite pour planter de nouvelles variétés, tout comme la saison printanière. Les roses ainsi que les plantes ligneuses sont idéalement coupées au début de l’hiver avant le début de la grande vague de froid.