Parfois dans le jardin et sur la terrasse il faut des plantes qui poussent vite. On ne parle pas d’aménagements hâtifs pour obtenir un effet « clé en main », mais de vrais besoins : couvrir un espace pour ne pas glisser, avoir de l’intimité avec des plantes de terrasse hautes , limiter une surface destinée à diverses activités (compostage, jeux zone, animaux, etc.), ayant un îlot d’ombre ou plus. Les plantes peuvent faire des miracles, mais il faut savoir les choisir, alors demandez conseil à un professionnel de votre région.

Sachant qu’une bonne solution est de dépenser un peu plus pour avoir des plants de deux ou trois ans, les plants à croissance rapide que nous proposons sont tous des vivaces, faciles à trouver, florifères et de culture assez simple. Bien sûr, les plantes à croissance rapide sont les annuelles, qui germent, fleurissent et produisent des graines en quelques mois. A ne pas sous-estimer les plantes bulbeuses et les plantes rhizomateuses, qui perdent la partie aérienne lorsqu’elles sont au repos, mais la rejettent chaque année très rapidement, et les petites plantes grimpantes qui peuvent être cultivées en buisson.

Gaura, Santolina et autres vivaces
La vitesse de croissance d’une plante ne dépend pas forcément de sa taille et de sa maturité.
La plupart des plantes suggérées peuvent être semées, avec une floraison même la première année. Ils sont faciles à trouver en pépinière et à multiplier par bouturage ou division de la touffe. Certains ont un cycle de vie court, ils poussent donc vite et doivent être remplacés ou renouvelés au bout de trois ou quatre ans, il vaut donc mieux les multiplier souvent pour avoir une petite réserve en cas de besoin.

Le Coréopsis , la fameuse Echinacea et d’ autres composites comme l’ Euryops et la Gaillardia , le timide Erigeron, ils ont non seulement une croissance rapide, mais sont également très résistants aux contraintes.

Le Perovskia et le Nepeta sont très similaires à la lavande mais avec moins de vues. Le Nepeta , en particulier, il plaît aux chats et aime aussi une teinte vive.

Le Penstemon a de nombreuses gradations de couleur, en particulier dans la gamme rouge. Le Baptisia pousse rapidement en formant les feuilles d’un vert glauque d’un buisson aux fleurs de lillacini, semblables à celles des pois de senteur. L ‘ Asclepias est plus intéressant qu’il n’y paraît à première vue, car très rapide et avec une couleur gaie qui peut égayer un coin un peu’ anonyme.

Toutes les armoiseselles ont une croissance assez rapide et un feuillage gris mais des fleurs peu importantes.
Une plante très utilisée dans le jardin de style cottage est le Centranthus , qui en Italie est spontané.

Malva et Lavatera sont deux vivaces très similaires. La Malva est également comestible. N’oublions jamais le Pelargonium zonal commun , qui dans les régions chaudes et avec un bon sol et un arrosage constant, devient un arbuste assez haut, avec des ramifications subérosives.

Les roses
Contrairement à la croyance populaire, les roses sont des arbustes à croissance assez rapide, surtout les plus modernes. Déjà à quatre ans un rosier arbustif a une bonne maturité, et quatre ans c’est un clin d’œil au jardin.
De toute évidence, il existe des roses à croissance plus rapide, surtout si elles sont de petite taille, comme la Polyantha et la Floribunda.

Mais si vous ne voulez pas attendre aussi longtemps, vous pouvez demander aux pépinières spécialisées si elles ont des rosiers arbustifs bien développés : le prix sera évidemment plus élevé, le transport aussi, mais l’attente sera plus courte.

Quelques variétés recommandées pour une croissance rapide :
‘Knock Out’, ‘Gartendirektor O. Linne’, Felicia’,’Penelope’,’Margaret Merril’,
Sea Foam’,’La Fée’,’Bonica 82®, »Sexy Rexy’,’Aspirin Rose®’. Parmi les lianes ‘Lamarque’, ‘Pierre de Ronsard’, ‘Pink Cloud’, ‘Aloha’.

Stachys lanata et autres plantes rampantes Les plantes rampantes ont
généralement une croissance assez rapide, et pour cette raison, elles sont utilisées comme couvre-sol efficace.
Parmi les plus simples et les plus fiables :
Erigeron, Convolvolus cneorum, Convolvolus sabatius, Geranium, Ajuga reptans, Aegopodium podagraria, Lysimachia nummularia, Vinca, Bergenia, Alchemilla mollis, Persicaria affinis, Lamium, Nepeta , sans oublier de nombreuses plantes simples. baume , thym, menthe, origan, camomille ( Chamemelum nobile ), violettes et de nombreux types de Dianthus .

Les plantes rampantes consolident les chemins et peuvent recouvrir des sols qui ont tendance à devenir boueux, ou au contraire, qui sont grossiers, graveleux et avec une texture de surface pas excellente. En général, ils ont tendance à couvrir les espaces entre les plantes de manière uniforme et uniforme et peuvent être un excellent remplissage en attendant que d’autres plantes poussent. Ensuite, ils peuvent être divisés et déplacés pour faire de la place pour plus.

Euphorbes
Incontournables du jardin, les euphorbes font partie des rares plantes « à fleurs » vraiment vertes. En effet, cette teinte précieuse et rare appelée « chartreuse » qui est capable de lier entre elles des plantes aux port et aux couleurs très différentes. C’est comme une sorte de « tache magique » qui crée l’amalgame et l’ordre.

Les euphorbes sont très rapides. Certains perdent la partie aérienne en hiver et toute leur croissance se produit entre le printemps et l’été, tandis que la touffe basale s’épaissit. Il en existe de nombreuses formes et portions très différentes, certaines sont même succulentes (comme E. obesa ou E. ingens ), les espèces sont plus de deux mille.
Car très peu de plantes sont capables d’amortir l’affectation de certaines fleurs (comme les roses) et de donner du raffinement à un ensemble, ainsi que de l’intérêt pour une très grande période de l’année.

Aster
Ce sont aussi des plantes d’une vitesse impressionnante. La partie aérienne se forme chaque printemps et en été, elle a besoin de beaucoup d’eau pour une floraison automnale spectaculaire, mais l’effort en vaut la peine. Bien entretenues et fertilisées en abondance, ces belles fleurs très simples créent de véritables nuages ​​de couleurs qui obscurcissent le feuillage.
Mais encore moins riches, conservées sous forme libre et plus ouvertes pour que les pousses pénètrent dans le feuillage des autres plantes, elles sont une présence irremplaçable au jardin ou sur le balcon en automne.

Un conseil important est de les diviser fréquemment, sinon ils disparaissent, et de jeter un œil aux centaines de cultivars merveilleux et surprenants qui existent, pour choisir celui qui vous passionne vraiment.

Salvie
Peu de plantes à fleurs comptent autant d’espèces et de variétés que la sauge . Celui que nous connaissons et utilisons pour la cuisine n’est qu’un parmi des milliers de cultivars. Les formes sont vraiment multiples : dressées, expansées, pulvinées, rampantes ou herbacées. Certaines, comme S. leucantha sur la photo, ont une belle floraison hivernale, mais la plupart des variétés à floraison ont une floraison abondante entre le printemps et les premiers rhumes.
De plus, les couleurs sont vraiment intéressantes, allant du blanc, rose, rouge vif et une très large gamme de bleu, lilas, violet jusqu’au violet foncé.

Ils nécessitent une petite quantité d’eau (à moins que vous ne parliez de climats avec des étés persistants et arides) voire rien. Le sol peut aussi être meuble et mal nourri tant qu’il n’est pas boueux.
Si vous devenez fou de trouver une « bonne » plante (quel que soit le but dont vous avez besoin), il y a sûrement une Salvia pour vous.

Hortensias
Quelque peu honnis comme plantes bon marché, au goût rétro et bourgeois, les hortensias sont revenus à la mode il y a quelques années grâce à l’introduction de nombreuses espèces et cultivars orientaux particuliers.
Je trouve aussi les plus communs agréables – roses, blancs ou bleus – jolis et romantiques dans le bon contexte, mais il est indubitable que certaines nouvelles introductions sont si intéressantes et inhabituelles qu’elles ne ressemblent même pas à des hortensias, telle la diversité de leurs fleurs par rapport aux plus célèbres cultivées.

Pourvu que le sol soit bon et que l’irrigation soit constante et abondante, les hortensias ont une croissance assez rapide, d’autant plus qu’ils émettent des tiges qui ont besoin de se lignifier.
Ils ont besoin d’être taillés un peu, et de la bonne manière, mais en quelques années, ils deviennent des arbustes respectables.
Similaire dans le type d’inflorescence en boule est le Viburnum opulum , également celui avec une bonne croissance dans les premières années.

Plectranthus
Pas trop connu et certainement pas ce qu’il mérite. Laplante d’encens appartient également augenre Plectranthus et beaucoup ont des feuilles très aromatiques. Les fleurs sont parfois peu importantes, parfois ce sont de longs épis d’un bleu intense. La croissance est rapide, même si les plantes ne vivent souvent pas longtemps.
Sur la photo un Plectanthus argentatus et un Senecio cineraria (maintenant attribué au genre Jacobaea ), également une plante rapide, facile à trouver et très facile à cultiver.

Persicaria
À moins que votre climat ne soit vraiment torride et desséché, il n’y a aucune excuse pour ne pas avoir une touffe de Persicaria dans votre jardin ou en pot sur la terrasse. C’est cette plante typique qui s’enterre et fait tout par elle-même, la seule chose qui l’arrête est la chaleur sèche.

C’est l’une des icônes de la Nouvelle Vague hollandaise , la plante aux étranges inflorescences rouge sang qu’Oudolf a dispersées ça et là dans ses jardins, parmi les herbes.
Comme vous pouvez le voir sur la photo, cela crée une masse de grandes feuilles voyantes et la floraison est abondante mais très légère.

Lauriers roses et autres arbustes
Les arbustes ou même les petits arbres de jardin multi-troncs ont une croissance plus lente car ils doivent se lignifier.
Parmi les plus rapides, on peut citer : Lantana, Pyracantha, Buddleja, Forsythia , en général tous les lilas et viornes, Cornus, Cotoneaster, Physocarpus opulifolius, Philadelphus coronarius , le Loropetalum que l’on trouve aujourd’hui couramment dans toutes les pépinières, le sureau, le laurier (mais avec le temps il devient un arbre très grand), Photinia, Kerria , le négligé Vitex agnus-castus , l’ Hibiscus syriacus (plus rustique que le H. rosa-sinensis ) et leHibiscus mutabilis, Cotinus , le Lonicera nitida très utilisé pour les haies, et l’ Escallonia .
De nombreuses autres plantes poussent assez vite, comme les Berberis , les Spiraea , les Ceanothus , plus grands .

Géranium
Même avec ce genre, on peut dire qu’il n’y a vraiment aucune excuse pour ne pas avoir au moins un spécimen. Il s’adapte au pot ou au sol, il existe de nombreuses espèces et variétés adaptées à pratiquement toutes les conditions climatiques italiennes, la gamme chromatique est très large et la culture est simple.

Les géraniums créent de véritables montagnes de feuilles qui ont tendance à s’étaler ou à se poser au sol. Sur les pentes elles s’adoucissent sur les courbes du terrain et selon l’espèce ou la variété la posture varie entre dressée et inclinée.
Les variétés les plus connues et les plus répandues, à grandes fleurs, poussent rapidement, même si elles peuvent perdre complètement la partie aérienne en hiver. On le sait, même si la végétation aérienne disparaît, la touffe souterraine continue de croître.

Les graminées Les
avez-vous oubliées ? Parmi les graminées, il y en a beaucoup qui atteignent une bonne maturité en quelques années. Certains, il est vrai, sont terriblement lents et poussent très peu, mais ils restent généralement aussi très petits et bas. D’autres ont besoin de temps pour étendre la touffe puis s’épaissir à la base. Mais généralement une herbe ne tarde pas à être admirée dans toute sa beauté.