Il ne sert à rien d’avoir des plantes à la maison si vous ne réservez pas un peu de temps, même si c’est un minimum, pour les soins de base.

L’arrosage et la taille sont importants pour la croissance et le renforcement de chaque plante, et cela vaut aussi bien pour les plantes ornementales que pour un potager.

La fertilisation figure également sur la liste des tâches essentielles, car, bien souvent, les fleurs ou les aliments finissent par mourir à cause du manque de nutriments dans le sol.

Aujourd’hui, ce problème peut être résolu avec des engrais faits maison.

Tout savoir sur l’engrais

L’engrais n’est rien d’autre qu’une matière qui contient des déchets animaux ou végétaux.

Il sert à fournir tous les nutriments dont le sol a besoin, et laisse les plantes fortes et saines.

Normalement, l’engrais fait le plein de vitamines et de minéraux, tels que le potassium, le phosphore, l’azote, le soufre, le cobalt et le calcium, dont certaines plantes manquent.

C’est pourquoi il est important d’effectuer le processus correctement.

L’arrosage excessif, l’usure naturelle et l’érosion peuvent être quelques-unes des raisons de la perte de nutriments.

Avec une fertilisation fréquente, ce phénomène peut être inversé.

En fait, il existe plusieurs façons de procéder.

Vous pouvez notamment fertiliser les plantes directement dans le sol ou mélanger l’engrais avec de l’eau.

L’idéal est de rechercher les informations de base sur chaque plante (ce qu’elle aime, ce dont elle a besoin, etc.) et de la soigner en fonction de ses besoins.

Vous devez fertiliser, en moyenne, tous les trois mois.

Engrais organiques et artisanaux

L’engrais organique fait maison est une excellente alternative pour ceux qui veulent être plus durables et maintenir la santé des plantes de la manière la plus naturelle possible.

Vous pouvez le fabriquer avec du marc de café, des peaux de banane, des coquilles d’œuf et des pelures de légumes.

C’est un bon moyen de fournir des nutriments à vos plantes et d’éviter les déchets alimentaires.

Le compost est un autre moyen de renforcer vos plantes.

Mais, après tout, qu’est-ce que le compostage et comment le faire ?

C’est simple.

Le compostage est une technique qui transforme les déchets organiques, tels que les restes de nourriture et les coquillages, en compost.

C’est un processus qui transforme la matière organique en matière fertile, et c’est l’une des méthodes les plus efficaces pour cela.

Comment faire avec le compostage ?

Pour composter chez soi, il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup.

Vous pouvez effectuer la procédure avec des boîtes spécifiques, que vous trouverez dans les magasins de jardinage, ou avec des matériaux que vous avez à la maison, comme des boîtes en plastique.

L’idéal est d’avoir trois boîtes pour faire le compost (les deux premières avec des trous).

La première chose à faire est de trier les déchets organiques.

0Utilisez des graines, des céréales, du marc de café, des coquilles d’œuf, des fruits, des légumes et du thé (herbes).

Ensuite, prenez le récipient contenant la nourriture et mettez-le dans la première boîte.

Laissez les déchets sur place, sans les étaler, puis recouvrez-les de matériaux secs (sciure de bois, paille, feuilles sèches, etc.).

Ce premier bac doit être rempli dans les 30 jours afin que le cycle se répète avec le bac suivant.

Y compris, c’est le temps du compostage.

Remplissez la partie supérieure, remplacez-la par la partie inférieure et laissez-la reposer pendant 30 jours.

Ce cycle est répété.

Après cette période, tous les résidus qui se trouvaient dans la boîte deviennent un engrais super nutritif, idéal pour les plantations dans les jardins, les potagers ou les pots.

La dernière boîte, la troisième, devrait avoir un robinet.

Celle-ci sert à stocker le liquide recueilli à partir des déchets, également appelé lisier, qui sert d’excellent engrais.