Anthracnose, araignées rouges, ascochytose, oïdium, entomosporiose, chlorose, cochenille, la larve de tipule… il existe plusieurs catégories de maladies des plantes. Heureusement, on peut appliquer plusieurs astuces pour soigner les plantes des maladies végétales. Comme pour les animaux, les plantes peuvent également être atteintes de bactéries, virus, nématodes ou infections fongiques.

Comment soigner les plantes d’intérieur ?

Les plantes d’intérieur qui présentent des feuilles décolorées, flétries, enroulées ou fanées peuvent être un signe précurseur d’une maladie. Pour prévenir les maladies des plantes, il est recommandé de prévoir assez d’espace et donner la quantité d’eau et de lumière nécessaire pour son développement. Il faut également faire attention aux symptômes des nuisibles et maladies. De cette manière, on peut éviter les infections des végétaux.

Dans le cas où la plante d’intérieur est malade malgré ces précautions, il est recommandé de soigner les plantes le plus tôt possible. Plus rapidement on reconnaît les symptômes et que l’on agit, plus l’intervention est efficace. La moisissure blanche se manifeste par une couche de substance blanche et cotonneuse au niveau du terreau. Les symptômes de la moisissure grise sont les tâches douces, pourrissantes et grises. Les plantes intérieures atteintes de mildiou se reconnaissent facilement avec des feuilles noires ou décolorées à leur tronc et/ou une couche blanche et faramineuse au niveau des feuilles.

Lutter efficacement contre le fléau d’insectes

Les plantes sont fragiles, il n’y a pas que les maladies qui peuvent les détériorer. Ainsi, certaines plantes peuvent souffrir des infections d’insectes comme les mouches blanches, les pucerons ou thrips. Lorsqu’on aperçoit ces nuisibles sur les plantes d’intérieur ou sur la terrasse, il faudra agir rapidement en appliquant des produits capables de nettoyer les plantes des infestations des bestioles. Pour protéger les plantes des maladies ou insectes, on a le choix parmi une large gamme de produits capables de les rendre saines et vigoureuses. Un terreau conçu pour un drainage optimal de l’eau, des engrais adaptés pour des espèces de plantes diverses et des granulés-hydro en sont quelques exemples.

Agir rapidement lorsque la maladie se déclare

Malgré les soins préventifs et le fait de nettoyer les plantes régulièrement, il se peut que des symptômes de la maladie apparaissent. Le jardinier doit commencer par identifier la cause du fléau avant de pouvoir soigner les plantes de manière écologique. Contrairement aux ravageurs tels que les limaces et les pucerons, la source d’une maladie d’une plante est plus difficile à identifier. Il faudra pourtant connaître avec précision la nature de la maladie pour pouvoir soigner les plantes de manière efficace. Une fois la maladie détectée, on doit agir sans tarder et soigner les plantes infectées.