L’éco-jardinage est une nouvelle démarche que l’on adopte pour s’occuper de son jardin. On peut devenir éco-jardinier en révolutionnant entièrement sa manière de jardiner ou grâce à de petits gestes du quotidien. Planter des œillets d’Inde à proximité des pieds de tomates, accrocher un nichoir dans un arbre ou laisser un coin du jardin en friche font partie des techniques de l’éco-jardinage puisque ces gestes limitent l’utilisation de pesticides et favorisent la biodiversité.

Quelques gestes utiles pour l’éco-jardinage

Pour devenir jardinier écoresponsable et être un acteur de la préservation de la nature et de la biodiversité, il est important de changer ses habitudes en privilégiant d’autres moyens. L’avantage avec l’éco-jardinage est que l’on peut protéger la planète en protégeant la nature à son échelle. Il existe plusieurs techniques en éco-jardinage. La première procédure consiste à connaître et préparer le sol.

L’éco-jardinier doit aussi enrichir le sol, privilégier les plantes adaptées à la saison, économiser l’eau, effectuer un paillage, connaître et respecter les plantes compagnes, adopter la lutte biologique, accueillir la faune et la flore, planter des arbres et végétaux anciens ou peu connus. Certaines techniques d’éco-responsable consistent à prévenir les maladies et les actions néfastes des insectes nuisibles. Il s’agit de fortifier les plantes en alternant les cultures dans le potager et en piégeant les nuisibles.

Techniques de l’éco-jardinage pour économiser l’eau

La solution pour récupérer l’eau de pluie et arroser les plantes consiste à fixer un système de dérivation sur la gouttière puis mettre un contenant afin d’accueillir l’eau de pluie. De cette manière, on évite de gaspiller l’eau des services public. Un conseil utile pour réduire les actions de désherbage : planter serré et privilégier une belle densité. Songez également à aménager votre jardin en mélangeant les plantes qui s’associent bien. De cette manière, la configuration du jardin laisse peu de place aux mauvaises herbes.

Techniques de l’éco-jardinage pour réussir son potager

Il est possible de faire soi-même son propre compost. On doit pour cela s’équiper d’un composteur et y déposer les restes de repas ainsi que quelques feuilles tendres. Quand le compost est prêt, il ne reste plus qu’à le semer en surface des plantes. Cette technique de l’éco-jardinage contribue à la diminution des déchets et un jardinage écologique. Les potagers sont accessibles à tous.

On peut même en concevoir sur un mini balcon d’un mètre carré. Choisir par exemple de prendre son potager composé d’herbes aromatiques et de quelques fraises. Pour prendre soin de son potager, on peut déposer des larves de coccinelles sur les plantes infestées de pucerons.