Pratique, un abri de jardin fait souvent office de lieu de stockage d’outils pour éviter qu’ils ne s’éparpillent un peu partout dans votre maison. Toutefois, l’utilisation d’un abri de jardin ne se limite pas uniquement à cela. Il peut servir à beaucoup de choses.

Un abri de jardin comme atelier

Vous êtes passionné de jardinage ? Tondeuse, râteau, pelle…vous avez du mal à trouver la place pour ranger tous vos matériels ? Un local de jardin vous sera d’une grande aide. Vous pourrez aussi y déposer vos graines, ainsi que vos plantes pendant leur hivernage. Il sera même possible de préparer vos semis dans cet atelier et d’y réaliser vos potées. Toujours pendant l’hiver, votre cabane sera utile pour ranger le bois de chauffage. Optez pour un abri pour buche en metal ou un abri en bois, selon vos besoins. De nombreux modèles sont disponibles en ligne, notamment sur www.mr-bricolage.fr.

Par contre, si vous êtes plutôt un adepte du bricolage, vous trouverez également votre compte. Une cabane de jardin fera un atelier parfait pour vos travaux. Et c’est tellement mieux d’avoir un endroit à soi pour exercer son talent. Pour plus de commodité, installez-y une table de travail. Pensez également à fabriquer des étagères pour que vos outils puissent rester à portée de main. Vous pouvez toujours aménager votre abri de jardin à votre guise pour qu’il puisse vous procurer le maximum de confort dans l’accomplissement de vos tâches. Vous obtiendrez ainsi un meilleur résultat. Construisez-le à l’écart afin de ne pas déranger le voisinage.

Vous pouvez aussi vous servir de votre local de jardin comme d’un espace de détente. Voilà une pièce uniquement faite pour vous où vous pourrez vous adonner à vos loisirs tranquillement. Et si vous aimez le sport, pourquoi ne pas le transformer en salle d’entraînement ? Vous serez à l’aise pour faire de la gymnastique à l’abri des regards. Pour vos enfants, aménagez votre local de jardin pour en faire une salle de jeux. Ils pourront y mettre tout leur bazar pour ne plus avoir à les ranger à chaque fin de journée.

Quelques astuces pour bien choisir un abri de jardin

Vous avez déjà réfléchi à l’usage que vous allez faire de votre abri de jardin ? Le choix du modèle en dépendra. Voulez-vous un abri de jardin plutôt traditionnel ou contemporain ? Choisissez-le en fonction du style de votre maison ou en contraste avec celle-ci pour plus d’originalité. Pour votre construction, vous aurez le choix entre différentes matières. Le bois sera parfait pour un local classique et convivial. Optez pour un abri de jardin en métal pour un entretien facile. L’acier galvanisé est insensible à la rouille. Une cabane de jardin en résine sera facile à nettoyer.

Le choix dépendra principalement de votre budget, mais il est important que vous adaptez votre local de jardin au climat de votre région. Si vous vivez dans une zone pluvieuse, misez sur un matériau qui résiste bien aux intempéries. Dans tous les cas, veillez à l’installer dans un endroit ensoleillé, à l’abri de l’humidité, pour que la pièce puisse être bien éclairée. S’il est conçu pour un atelier de jardinage, l’emplacement doit se trouver près de votre potager pour vous éviter des allers-retours inutiles. Quant à son intérieur, il vous suffit de l’aménager en fonction de vos goûts. Pour optimiser l’espace, n’hésitez pas à fabriquer des étagères ou des râteliers à outils.

Abri de jardin : quelle est la surface idéale ?

La taille d’une cabane de jardin doit correspondre à la surface dont vous disposez et à  son usage futur, et ce, qu’il s’agisse d’un abri en metal ou d’un abri en résine. Si vous l’utilisez pour des besoins de rangement, une superficie de moins de 6 m2 fera l’affaire. Une surface de 6 à 14 m2 est indispensable pour aménager un atelier. Vous aurez besoin de plus de 15 m2 pour un espace de vie. Toutefois, il est évident que vous pouvez toujours adapter votre cabane de jardin en fonction de l’espace que vous possédez.

Accordez une attention particulière aux réglementations en vigueur liées aux constructions annexes et respectez les restrictions concernant la taille et autres détails imposés par la législation. Pour une plus petite superficie, une déclaration de travaux suffira, tandis que pour une plus grande construction, l’obtention d’un permis de construire est parfois obligatoire.