Avez-vous entendu parler du compostage ? Cette pratique, qui est une excellente façon de recycler, permet de réduire les déchets alimentaires et autres matières organiques produites dans nos foyers, et produit l’húmus à utiliser comme engrais.

Bien qu’elle ne soit pas nouvelle, la popularité du compostage est en hausse. En effet, la population est de plus en plus concernée par les questions de durabilité et de préservation de l’environnement.

Vous voulez en savoir plus sur cette pratique ? Dans cet article, nous allons vous montrer tout ce que vous devez savoir sur le compostage et les moyens de fabriquer le vôtre pour réutiliser les restes de nourriture de votre maison. On y va ?

Qu’est-ce que le compostage ?

Il s’agit d’un processus biologique dans lequel la matière organique est valorisée et recyclée. Grâce à l’action de micro-organismes tels que les bactéries et les champignons, les déchets alimentaires sont transformés en un matériau très fertile et riche en nutriments et en minéraux, l’humus. Il est utilisé comme engrais pour produire d’autres légumes utilisés dans l’alimentation.

Comment cette pratique fonctionne-t-elle ?

Le compostage peut se faire dans l’arrière-cour de votre maison. Pour cela, il suffit de séparer tout type de matière organique d’origine végétale et animale, comme les feuilles, les tiges, les graines et les épluchures de légumes, les coquilles d’œufs, la paille, l’herbe coupée, les morceaux de plantes de votre jardin, le fumier et les poils de vos animaux domestiques.

Plus ces matériaux sont variés et fragmentés, meilleure sera la qualité du compost et plus rapide sera la fin du processus. En outre, la quantité de matière organique végétale doit être prédominante dans le compostage.

Dans un bac à compost, placez une première couche de matériel végétal sec, comme des feuilles et des brindilles, d’environ 20 centimètres de haut, pour absorber l’excès d’humidité. La deuxième couche doit contenir de l’herbe, du feuillage végétal et du fumier, sur une hauteur d’environ 5 centimètres.

Une autre couche de matière végétale sèche de 20 centimètres doit être placée par-dessus, suivie d’une autre de feuilles vertes et de fumier, jusqu’à atteindre 1,5 mètre. Après chaque couche construite, vous devez arroser, en évitant l’engorgement. Laissez votre bac à compost dans un endroit ombragé, pour éviter qu’il ne se dessèche.

Quelles sont les phases du compostage ?

Le processus de compostage biologique peut être divisé en trois phases différentes.

Phase mésophile

Là, les champignons et les bactéries qui se reproduisent à température ambiante commencent à proliférer et à décomposer les déchets organiques. Cette phase dure environ deux semaines.

Phase thermophile

La plus longue, qui dure plus de deux mois. Dans cette phase se produisent la croissance et la dégradation de la matière organique par des bactéries et des champignons thermophiles. Ils survivent à des températures plus élevées, entre 65 et 70°C.

Phase de maturation

A ce stade, il y a une diminution de la température et aussi de l’activité microbienne et le compost devient mature. C’est-à-dire que la décomposition est terminée et que l’humus est prêt. La durée de cette phase est d’environ 60 jours.

Quels sont les avantages du compostage ?

Le compostage est une pratique qui présente de nombreux avantages pour l’environnement. Premièrement, la décomposition des déchets organiques ne génère que du gaz carbonique, de l’eau et de l’humus. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de formation de gaz méthane, très polluant, comme dans les décharges et les dépotoirs. En outre, l’espace physique de ces sites est économisé, ce qui augmente la durée de vie utile.

Enfin, comme déjà mentionné tout au long de cet article, il y a la production d’humus, un engrais très nutritif qui devrait être utilisé dans votre jardin, évitant ainsi d’avoir recours à des engrais synthétiques nocifs pour la nature.

Vous avez aimé en savoir plus sur le compostage et ses avantages ? Alors pourquoi ne pas en faire un ? Construisez un bac à compost dès aujourd’hui pour réutiliser vos aliments, renforcer votre jardin et contribuer à la préservation de l’environnement !