L’éco-jardinage consiste à faire pousser son potager et des fleurs sans gaspillage de ressources naturelles. Pour devenir un éco jardinier, il faut avoir envie de respecter une règle de vie saine et sans contrainte. Les bons gestes de l’éco-jardinage doivent être maîtrisés de manière instinctive. Ceux qui souhaitent devenir un éco jardinier et qui maîtrisent les bonnes habitudes prennent plaisir dans ce domaine.

Apprivoiser son jardin pour maîtriser son espace vert

Avant de commencer l’aménagement du jardin, il est nécessaire de prendre le temps de l’apprivoiser. Un éco jardinier doit connaître les potentielles de son espace de culture, étudier la nature du sol à aménager et déterminer ses objectifs. Pour réussir son aménagement, les bons gestes de l’éco-jardinier est de dessiner, faire des croquis afin de déterminer l’emplacement des plantes.

Le jardinage écolo consiste à respecter le rythme et besoin de chaque plante en prenant compte des saisons. Pour s’assurer de la qualité des plantations, il faudra faire pousser dans des endroits ombragés et ensoleillés les bonnes plantes. Par exemple, la plantation des rosiers doit se faire au soleil. Pour devenir un éco jardinier, il faut connaître les plantes invasives. Par exemple, la menthe ou les bambous font partie des plantes qui doivent être séparées.

Arroser les plantes en évitant le gaspillage

Il est important de connaître les spécificités des plantes de son jardin. En tâtonnant, on finit par arroser avec parcimonie et intelligence. Il faudra du temps et quelques erreurs avant de connaître les besoins en eau de chaque plante et pouvoir les arroser en respectant la quantité d’eau nécessaire.

Si une plante a besoin de soutien pendant une année, passé ce délai on peut l’observer et l’arroser en respectant la bonne quantité d’eau nécessaire pour sa croissance. Pour gagner du temps, on peut se renseigner en ligne sur les besoins de chaque plante en fonction des saisons. Certaines plantes ont besoin d’eau en hiver tandis que d’autres peuvent s’en passer.

Recyclage et attitudes écologiques, des bons gestes de l’éco-jardinage

Pour récupérer l’eau de pluie afin d’arroser les plantes, il faudra installer un système de dérivation de la gouttière et choisir un contenant pour accueillir l’eau. En recyclant une vieille baignoire agrémentée de plantes aquatiques, on bénéficie d’un réservoir qui fait partie de la composition du jardin. L’astuce pour éviter d’avoir à traiter le désherbage des mauvaises herbes consiste à ajouter un bon paillage au pied des plantes. S’assurer que le dispositif soit épais et lourd pour qu’il ne laisse pas passer les mauvaises herbes. Pour venir à bout des mauvaises herbes réticentes, il suffit de désherber avec un petit couteau.