Informations et analyses sur les tendances jardin, les actualités scientifiques, la biologie, la législation, le marché du végétal

GG - Garden Geek par Hortiman

Informations et analyses sur les tendances jardin, les actualités scientifiques, la biologie, la législation, le marché du végétal

Pourquoi j'aime pas les jardins à la française

com

Icône blog humeurLes jardins c'est un peu comme les goûts et les couleurs: on en aime certains et pas d'autres et l'on ne discute pas. Et bien moi je le dis haut et fort, je n'aime pas les jardins à la française !!!

 

Moi jardinier, je....

 

Je l'ai su très tôt. Une fois, alors que je commençais à m'intéresser au jardinage et aux jardins (j'étais un jeune ado boutonneux...) on m'offrit un livre sur les jardins à la française. Je découvris Versailles sur des photos trop exigues et trop plates pour en rendre la profondeur et la modestie que l'on ressent face à ce lieu. C'est certes grandiose (en vrai, pas dans le livre) mais passée la première impression un malaise s'installe. Je n'ai jamais pu savoir pourquoi jusqu'à ce que ma fibre écologiste apparaisse. J'ai su que ce malaise allait guider ma conception de ce qui est beau et de ce qui ne l'est pas.

 

Les abeilles, si elles avaient une conscience individuelle, nous déclareraient la guerre pour avoir créé les jardins à la française. Ce sont des jardins d'une pauvreté biologique extrème: du béton vert.

 

Et les têtes tombèrent...

 

Mais pour moi un jardin ce n'est pas des lignes droite, des perspectives surréalistes ou des arbres taillés à la manière de figures géomètriques tout aussi surnaturelles. Pour moi rien de plus laid qu'un massif engoncé dans une bordure de buis. Le jardin à la française c'est le symbole de la noblesse et de la royauté française. Roi Soleil (Louis XIV) qui décretta que seul Dieu était au dessus de lui. Un folie qui lui fit perdre la tête, dans tous les sens du terme.

 

L'homme est un enfant...

 

Le jardin à la française c'est l'humiliation de la nature par l'homme. Les tribus primitives du monde entier vénérent la nature tel quel et lui font des offrandes pour ce qu'elle leur donne. Nous les occidentaux, soit disant homme moderne et civilisé, nous faisons un doigt d'honneur à la nature. On creuse, taille et déplaçons les paysages comme un enfant joue aux Légos. Si la terre est une grande dame, l'homme moderne est encore un enfant.

 

Des jardins vicieux...

 

Ces jardins n'offrent aucune forme de plaisir vertueux car ils sont symboliquement basé sur un vice: l'orgueil. Un péché capital même selon la religion chrétienne. Chaque homme puissant de l'époque (monarchie) se vexant que son voisin fasse batir des jardins plus somptueux que les siens. C'est en fait la véritable histoire des jardins Versailles. Le roi, visitant un jour les jardins de son ministre des finances (Nicolas Fouquet) à Vaux-le-Vicomte, fut pris d'une colère noire en découvrant le luxe de ceux-ci. Il fit jeter Fouquet en prison (qui y resta jusqu'à la fin de ses jours) et débaucha un certain André Le Nôtre pour réaliser les jardins de Versailles. Aujourd'hui c'est un peu comme si le résident de l'Elysée jetait un de ses ministres en prison pour une histoire de jardin. Bref tout cela a, à l'époque, provoqué la révolution que l'on connait (pas seulement pour les jardins) et nous valu quelques têtes coupées....

 

versailles

 

De l'homme à la nature: vices et vertus

 

De multiples historiens des jardins ont débattu sur les jardins de Versailles et les jardins à la française qui font désormais partie de l'histoire. Au XXIe siècle les jardins se veulent plus respectueux des équilibres naturels, la nature a plus de liberté et c'est un bon début. Les vertus et les vices de l'homme se mesureraient-ils à la façon dont il conçoit ses jardins...

 

Crédit photo: © sylpau - Fotolia.com 

 

 

Repost

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog